Domaine Jaeger Defaix, 20 rue des Buis, 71150 Rully - Tél. 03 86 42 40 75 - Fax : 03 86 42 40 28 - Mail : contact@jaeger-defaix.com page in English page en Français
Domaine Jaeger Defaix, 20 rue des Buis, 71150 Rully - Tel. +33.386 42 77 45 - Fax : +33.386 42 40 28 - Mail : contact@jaeger-defaix.com

Presse

LE GUIDE HACHETTE DES VINS 2018

Rully 1er cru Les Cloux 2015** (coup de coeur) : Epouse de Didier Defaix, vigneron à Chablis, Hélène Jaeger a repris en 2005 l’exploitation de sa grande tante Henriette Niepce. Elle a engagé la conversion bio dans la foulée (certification en 2009).
Elevé dix-huit mois en fût de chêne, ce 1er cru a tout d’un grand. Eclairé de rayons dorés, il développe une intensité aromatique complexe rappelant les fruits frais, les petites fleurs blanches et la poudre de riz. Elégant et racé, le palais se révèle à la fois gras et frais, riche et équilibré. Une prouesse dans ce millésime solaire.
Rully 1er cru Rabourcé 2015* : Un vin vanillé au nez, riche et gras en bouche, épaulé par une vivacité bienvenue en finale.
Rully 1er cru Mont Palais 2015* : Au nez, des notes de brioche, de miel, de fleurs blanches et d’agrumes ; en bouche, du volume, de la suavité et un côté vineux. Bien dans le ton du millésime.

BOURGOGNE AUJOURD'HUI - juillet/août 2017 - Spécial millésime 2016

Rully Rouge – 16 : Nez de fruits noirs avec un boisé noble. Belle structure en bouche, avec des tanins bien intégrés et une finale précise.
Rully premier cru blanc Mont-Palais – 16: Nez ouvert sur les fruits mûrs avec des notes de noisette. Belle matière en bouche, avec de l’ampleur et du gras.
Rully premier cru blanc Rabourcé – 15,5 : Nez de fruits jaunes bien mûrs. La bouche est puissante, racée, et demande encore un peu d’élevage. Beau potentiel.

WINE & SPIRITS - Avril 2017

Les vins les plus populaires dans les meilleurs restaurants d'Amérique
Pour la France, “Le prix des Bourgogne éloigne pas mal de monde” observe Aldo Sohm du Bernardin à New York– ce qui fait des Bourgogne accessibles et de super qualité des produits rares. Pour Jason Jacobeit du Bâtard  à New York, l’accès à la Bourgogne arrive sous la forme d’un Rully Jaeger Defaix 2014, sa meilleure vente. ‘’Quand un nouveau millésime de ce Rully arrive, je le goûte dans les 48h et, si il me plaît, j’en achète 10 caisses ‘’.

BOURGOGNE AUJOURD'HUI - Mars Avril 2017

Rully premier cru blanc Rabourcé 201517,5/20 - Notes d’épices et de fruits jaunes au nez. Beaucoup de matière en bouche, avec un côté sucré qui évoque bien le millésime 2015. Finale sapide.
Rully premier cru blanc Cloux 201517/20 - Des notes citronnées et épicées se conjuguent au nez. La bouche est pleine de gourmandise, avec là encore un côté solaire mais sans lourdeur.
Rully premier cru blanc Mont-Palais 201516,5/20 - Vin qui sait allier une texture souple et ronde, avec de la tension et de la fraîcheur. Notes d’agrumes et de fleurs au nez et en bouche.
Rully premier cru rouge Préaux 2014 – 15,5/20 - Nez de fruits rouge avec des notes de liqueur de framboise. La bouche est plaisante, avec des tanins souples et agréables. Vin plaisant à boire dès maintenant.
Rully premier cru blanc Mont-Palais 2014 – 15,5/20 - Nez pur et frais sur les agrumes, avec de légères notes de beurre fondu. La bouche est nette, avec une finale tendue et acidulée.
Rully premier cru blanc Rabourcé 2014 – 15/20

L'EXPRESS - août 2016

Spécial été vignobles de France - Vignerons en Bourgogne
Hélène Jaeger-Defaix et Didier Defaix

Elle est viticultrice en côte châlonnaise, lui en Chablisien ! Au seul pas du cheval, la vie du couple eût été bien compliquée jadis. C’est aujourd’hui possible. Enfant de Rully – sa grand-mère fût la célèbre photographe Janine Niepce -, Hélène veille sur les 6 hectares, mi-rouge  mi-blanc, de la famille. Son chapitre, un vin rouge, bénéficie d’un microclimat idéal. Le film Premiers crus a été tourné chez eux. A Chablis, Didier et son frère Sylvain signent un étincelant Côte de Lechet, l’un des meilleurs premiers crus de la rive gauche, bourré de caillasses et de fossiles. Du minéral pur et salin, un caractère à part entière. Tous deux vont bien ensemble, elle et lui, leurs climats aussi.

BURGHOUND.COM, Allen Meadows, Oct 2016

Les blancs:
2015 Rully “Mont Palais”: une touche subtile de boisé met en valeur un nez plaisant d’arômes de pomme, d’agrume et de fleur blanche. Les saveurs moyennes, agréablement granitées et très concentrées, possèdent un bon volume, et délivrent une bonne longueur sur la finale teintée de citron amer. C’est excellent et devrait se boire jeune. (88-90)/2018+
2015 Rully “Les Cloux”: Une réduction renvoie les fruits à l’arrière-plan et des nuances d’agrume sont tout ce que l’on peut discerner à présent. Par ailleurs, la sensation en bouche des saveurs moyennes est plus délicate et détaillée, et on note une minéralité flagrante sur la finale équilibrée et persistante, et dont il ressort un soupçon de citron amer. (89-91)/2019+
2015 Rully “Rabourcé”: Un nez mordant affiche des notes boisées et de réduction alors que la sensation au palais des saveurs moyennes est presque un mélange des deux  vins précédents, avec une finale puissante, minérale et bien riche, dont il ressort à nouveau des soupçons d’agrume. Il est prometteur et possède suffisamment de matière pour bien vieillir à moyen terme. (89-92)/2020+
2014 Rully “Mont Palais”: Une touche subtile de boisé et une réduction modérée rehaussent notamment des arômes floraux de zeste d’agrume, de nuances de pomme et de poire. Les saveurs moyennes intenses sont riches et également brillantes, et donnent une sensation de bouche opulente, enveloppée en une finale pure, sèche et relativement complexe. 88/2018+
2014 Rully “Les Cloux”: Encore une fois, un boisé subtil et une réduction modérée, encadrent des arômes de fruit blancs et citronnés. Les saveurs moyennes délicieuses et séveuses donnent une sensation de bouche opulente et agréablement granitée ; elles possèdent une force inhabituelle pour un Rully, ainsi qu’une très bonne persistance. Celui-ci est aussi très bon, et mérite le détour. 91/2020+
2014 Rully “Rabourcé”: Un éventail mûr mais léger et frais de réduction modérée ne parvient pas à masquer les fruits blancs, en  particulier la poire et la pomme, avec des nuances d’agrume, de fleur et d’infusion, qui sont nouveau équilibrés par un léger boisé. Les saveurs minérales, remarquablement intenses, enveloppent le palais d’extrait sec et cependant la finale reste linéaire. J’aime beaucoup la sensation de tension sous-jacente associée à la salinité. Belle matière qui mérite l’attention. 91/2020+
Les rouges:
2014 Rully: Un boisé léger met en valeur des notes de cerise, des nuances de terre et d’humus que l’on retrouve dans les saveurs moyennes séduisantes et énergiques qui s’achèvent sur une finale délicieuse si ce n’est légèrement austère. Pure et sec, dans le bon sens du terme, il devrait se détendre rapidement. 88/2018+
2014 Rully “Préaux”: Couleur rubis clair. Le nez complexe présente des notes de terre, d’épice et des arômes fruités classiques du pinot noir. Les saveurs moyennes détaillées, à la fois riches et vives possèdent une texture magnifique, pure, et délivrent de la minéralité sur la finale persistante et équilibrée. Il devrait également se détendre assez rapidement. 90/2019+
2014 Rully “Clos du Chapitre”:  Les saveurs moyennes, délicieuses, sont volumineuses, riches et puissantes, dotées d’une texture agréable, enveloppées en une finale complexe, équilibrée et persistante. Je suggère de le laisser vieillir en cave  5 à 8 ans, et de le boire dans les 5 années suivantes. 91/2019+

LE GUIDE HACHETTE DES VINS 2017

Rully 1er cru Rabourcé 2014 **: épouse de Didier Defaix, vigneron à Chablis, Hélène Jaeger a repris en 2005 l’exploitation de sa grande tante Henriette Niepce. Elle a engagé la conversion bio dans la foulée (certification en 2009).
Cette cuvée se présente dans une seyante robe or pâle, le nez empreint de senteurs complexes et fines de fleurs blanches (aubépine, acacia) et d’agrumes. La bouche, riche et généreuse, parfaitement équilibrée par une acidité fondue aux tonalités citronnées, déploie une longue finale sur la pêche et l’abricot. Du peps et de l’élégance.
Rully 1er cru Clos du Chapitre 2014 **: un vin fruité et épicé au nez, ample, rond et généreux en bouche, adossé à des tanins élégants et soyeux.

BOURGOGNE AUJOURD’HUI – Octobre 2015

Les stars de demain
Domaine Jaeger-Defaix, Côte Chalonnaise

Hélène Jaeger est l’épouse de Didier Defaix, un producteur de référence à Chablis (domaine Bernard Defaix), dont les vins égalent ceux des domaines stars de la région. C’est d’ailleurs à Chablis que sont vinifiés les raisins issus des 6 hectares du domaine de Rully, après un transport dans de petites cuves fermées qui préservent leur intégrité. Le domaine Jaeger-Defaix a connu une progression rapide, au tournant des années 2010. Il a rejoint l’élite de la Côte chalonnaise, et ses résultats ne doivent rien au hasard. Les très vieilles vignes (plus de 50 ans de moyenne d’âge) sont cultivées en bio, labourées, ébourgeonnées et vendangées à la main à maturité optimale. Hélène Jaeger accorde beaucoup d’importance à la connaissance de son parcellaire, qu’elle a affiné au fil des millésimes. Il en résulte des vins  d’une remarquable précision et d’une grande pureté aromatique, en rouge comme en blanc. De la haute couture, à l’image des 2014, qui ne seront mis en bouteille qu’au printemps 2016 et qui s’annoncent comme des dignes successeurs des superbes 2012. A réserver d’urgence.

BURGHOUND.COM, Allen Meadows, Oct 2015

C’est un domaine relativement récent qui comprend 4 hectares avec 5 premiers crus, et qui a commencé avec le  millésime 2003. Il est géré par Didier Defaix (voir Domaine Bernard Defaix ci-dessus), car les vignes appartenaient à la grand-tante de son  épouse, qui,  jusqu’à la reprise par le Domaine Bernard Defaix, vendait la production en raisin. Le raisin est actuellement vinifié à Chablis, ce qui fait en gros 2 heures de route, cependant des projets sont en cours pour avoir  des installations localement. Didier Defaix fait remarquer que les 2014 rouge n’ont pas encore fini leurs fermentations malolactiques, ils ne sont donc pas cités. Les 2013, revus ci-dessous, ont été mis en bouteille en février et mars 2015.

Whites:
2014 Rully “Mont Palais”: Une touche subtile de boisé met en valeur des arômes floraux de zeste d’agrume, de nuances de pomme et de poire. Les saveurs moyennes intenses, sont riches mais également brillantes et donnent une sensation de bouche opulente, enveloppée en une finale pure, sèche et complexe. Il est vraiment très bon et vaut le détour. (89-92)/2019+
2014 Rully “Les Cloux”: Encore une fois, le boisé, subtile mais malgré tout présent met en valeur les arômes de fruit blancs et citronnés. Les saveurs moyennes délicieuses et séveuses donnent une sensation de bouche opulente et agréablement granitée ; elles possèdent une force inhabituelle pour un Rully, ainsi qu’une très bonne persistance. Celui-ci est aussi très bon. (90-92)/2020+
2014 Rully “Rabourcé”: Un éventail mûr mais léger et frais de fruit blanc, en  particulier la poire et la pomme, également de nuances d’agrume, de fleur et d’infusion est à nouveau équilibré par un léger boisé. Les saveurs minérales, remarquablement intenses, enveloppent le palais d’extrait sec et cependant la finale reste linéaire. J’aime beaucoup la sensation de tension sous-jacente associée à la salinité. Belle matière qui mérite l’attention. (90-92)/2020+
2013 Rully “Mont Palais”: Un nez expressif et légèrement exotique offre des notes de pêche blanche, d’abricot, des nuances florales et de boisé léger. Les saveurs moyennes, énergiques et granitées, possèdent une bonne tension et du détail, et mènent à une finale délicieuse, pure et agréablement sèche, où une touche d’agrume fait surface. Ce vin opulent et bien proportionné devrait bien se boire jeune mais qui mériterait également 3 à 4 ans de cave. 90/2018+
2013 Rully “Les Cloux”:  Ici le nez est moins exotique même si on en trouve une note sur les arômes de citron, de poire et de pomme. Les saveurs moyennes, légèrement minérales sont brillantes et intenses, et mènent à une finale pure et sèche aussi, et de même longue et profonde.90/2019+
2013 Rully “Rabourcé”: On a encore une note de souffre post embouteillage sur les arômes par ailleurs frais et extrêmement purs et frais de poire, d’agrume et de senteurs florales ; je suggérerai donc de décanter si vous êtes tenté d’ouvrir une bouteille jeune. Les saveurs moyennes délicieuses sont extrêmement intenses et très minérales, et possèdent une bonne densité de milieu de palais, le tout enveloppé en une finale pure, citronnée et sèche qui échappe de justesse à l’austérité. (89-91)/2019+

Reds:
2013 Rully :  Une robe couleur rubis clair. Un nez frais et éclatant comprend des senteurs de violette et de prune avec des soupçons d’épices douces à l’arrière plan. Les saveurs sont énergiques et détaillées, et s’achèvent en une finale relativement persistante. 87/2017+
2013 Rully “Préaux” : ici le nez légèrement plus boisé révèle des touches de menthol sur les arômes de pinot noir. Les saveurs moyennes brillantes, détaillées et délicieuses sont remarquablement tendues,  légèrement plus persistantes sur la finale délicieuse, avec une pointe de nervosité.87/2018+
2013 Rully “Clos du Chapitre” : Un nez plus franc offre des arômes légèrement plus mûrs de groseille équilibrés avec des notes de terre et de bois. Les saveurs moyennes délicieuses, sont riches et un peu plus profondes, enveloppées en une finale agréablement persistante. Il méritera quelques années pour s’étoffer et s’harmoniser. 88/2019+

LE GUIDE HACHETTE DES VINS 2016

Rully 1er cru Rabourcé 2013 ** Epouse de Didier Defaix, vigneron à Chablis, Hélène Jaeger a repris en 2005 l’exploitation de sa grande tante Henriette Niepce. Elle a engagé la conversion bio dans la foulée (certification en 2009). D’une grande élégance dans sa robe or clair à reflets verts, ce 2013 livre des parfums intenses de fruits jaune, de pain brioché et de fleurs blanches mêlés aux notes minérales du terroir. Le palais se révèle riche, souple et tendre, de l’attaque à la finale.
Rully 1er cru Clos du Chapitre 2013 * Un 1er cru apprécié pour son fruité, noir et intense, sa corpulence, sa structure bien en place et son aptitude certaine au vieillissement.
Rully 1er cru Mont-Palais 2013 * Aubépine, citron et pêche de vigne, ce Rully séduit par son nez intense et son palais tout aussi aromatique, frais et long.

BOURGOGNE AUJOURD’HUI – Juillet / Août 2015 - Spécial Millésime 2014

Rully 1er cru blanc Les Cloux – 16,5/20 - Le domaine a véritablement pris son envol depuis quelques millésimes. Illustration avec ce premier cru aux arômes frais de fruits exotiques, à la texture croquante, gourmande et saline.
Rully 1er cru blanc Mont-Palais – 15,5/20 - Robe dorée, brillante. Arômes d’agrumes, fins et frais. Le vin est droit, fruité, pur, long, avec une belle finale minérale.

WEINWIRTSCHAFT - Août 2015 - 1ers crus abordables

Rully 1er cru Les Cloux 2013 Or moyen, complexe, fleurs blanches, poire, mélisse citronnée, notes de noix et de grillé. Ouverture soyeuse. Délicates notes citronnées. Salé et juteux.

BOURGOGNE AUJOURD’HUI – Mai / Juin 2015

Rully, villages et premiers crus, rouges et blancs 2012
Valeur sûre - Domaine Jaeger Defaix 

Epouse du vigneron chablisien Didier Defaix, Hélène Jaeger a repris en 2005 le Domaine du Chapitre, à Rully, propriété de sa grand-tante. Elle a obtenu en 2009 la certification bio pour ce vignoble de 6 hectares, dont 4,5 de premiers crus Mont-Palais, les Cloux et Rabourcé en blanc, les Préaux et Clos du Chapitre en rouge. Les très vieilles vignes peu productives – plus de cinquante ans de moyenne d’âge – sont labourées et ébourgeonnées, puis vendangées à la main. Les raisins sont triés deux fois et vinifiés à Chablis dans les installations modernes du domaine Bernard Defaix, après un transport dans de petites cuves fermées qui préservent leur intégrité. L’élevage long (18 mois) est conduit en fûts, mais seuls les premiers crus rouges bénéficient d’un tiers de fûts neufs achetés au tonnelier de Rully. Hélène Jaeger produit des vins alliant finesse et précision, fidèles à leurs origines. Il reste quelques 2012 blancs en vente à la propriété. La clientèle particulière est reçue sur rendez-vous, à Rully ou à Chablis.

Rully premier cru blanc Mont-Palais – 18  Arômes riches et subtils d’oranges sanguines, de pâte d’amande, de fleurs … En bouche, le vin est réservé, mais profond, dense, racé, promis à une superbe évolution. La classe !

Rully premier cru blanc Les Cloux – 17,5  Le domaine a pris son envol depuis quelques millésimes … Nez superbe, marqué de notes de marmelade d’oranges, d’ananas, de vanille, d’agrumes … En bouche, le vin est large, concentré, charnu, plein, tout en exprimant une belle minéralité.

Rully premier cru blanc Rabourcé – 17  Conduit en viticulture bio par Hélène Jaeger et son mari chablisien Didier Defaix, le domaine a rejoint le peloton de tête. Illustration avec ce merveilleux premier cru plein de richesse, dense, aromatique, croquant et pur.

Rully premier cru rouge Clos du Chapitre – 15,5  Belle robe grenat. Arômes de petits fruits rouges, de fleurs, d’épices … En bouche, c’est un vin en dentelle, croquant, charnu, avec de beaux tanins gourmands.

BURGUNDY REPORT - avril 2015

Rully – 2013 blancs
Rully 1er Cru Les Cloux:
Un nez minéral et complexe avec beaucoup de fraîcheur en arrière plan. Les saveurs sont plus charpentées ici, avec suffisamment d’acidité, apportant l’équilibre – c’est clairement un cran au-dessus les Rully village. La longueur de saveur est aussi excellente. Un bon équilibre et peut-être plus mûr, presque de l’ananas, mais très équilibré également. Excellent.
Rully 1er Cru Mont-Palais: Des saveurs franches, plus minérales que fruitées. Hmm – saveurs amples et riches. Ce sont, à nouveau, des saveurs très minérales qui sont bien persistantes. C’est sensationnel.
Rully 1er Cru Rabourcé: Encore un nez frais, de savon – ici étayé par une note boisée discrète. Souple, complexe, pour ensuite se dilater en milieu de palais avec de la fraîcheur, accentuée par un boisé de style Pouilly-Fuissé. La finale présente même de l’extrait sec léger. Excellent.

LE GUIDE HACHETTE DES VINS 2015

Rully 1er Cru Rabourcé 2012 ** Epouse de Didier Defaix, vigneron à Chablis, Hélène Jaeger a repris en 2005 l’exploitation de sa grande-tante Henriette Niepce. Elle a engagé la conversion bio dans la foulée (certification en 2009). Elevé dix-huit mois en fût, ce 2012 expressif à souhait offre un bouquet délicat où se côtoient les fruits blancs, les fleurs et de légères notes d’agrumes. Minérale et croquante, la bouche confirme l’expression aromatique et dévoile un volume imposant. Un beau vin de garde, à la fois intense et élégant. 2016-2019 – fromage à pâte cuite.

Rully 1er Cru Les Cloux 2012 * Une palette aromatique large (mandarine, muscat, noisette fraîche) qui « flirte » avec un boisé léger, bien maîtrisé. 2016-2020.

LE GUIDE BETTANE ET DESSEAUVE - Sélection 2015

Le domaine : En 2002, Hélène Jaeger-Defaix, épouse de Didier Defaix (maison Bernard Defaix de Chablis) a repris une vigne appartenant à sa grande tante, Henriette Niepce, à Rully, puis la totalité du domaine en 2005, soit 4,5 hectares. Un important travail est fait sur la reconstruction du patrimoine végétal, le domaine est certifié bio depuis 2012, le domaine semble prendre un tournant.

Les vins : contrairement à 2011 où la tension marquait la gamme, le millésime 2012 a donné des rully blancs que l’on pourrait qualifier de vins d’hiver, plus aromatiques et puissants. Les rouges doivent s’arrondir encore un peu mais promettent une belle franchise.

BURGHOUND.COM, Allen Meadows, Oct 2014

Les vins blancs :
2013 Rully “Mont Palais”: une note de soufre gomme un peu  le côté expressif du nez mais le fruit sous-jacent semble à la fois mûr et frais. Les saveurs moyennes, vives et texturées sont tendues et détaillées, et possèdent une finale délicieuse, pure et agréablement sèche où une touche d’agrume fait surface. (87-89)/2017+

2013 Rully “Les Cloux”: ici aussi on trouve juste assez de soufre pour entraver l’expression du nez mais là encore le fruit sous-jacent apparaît frais et mûr sur fond de boisé subtile. Les saveurs moyennes, légèrement minérales sont brillantes et intenses, et mènent à une finale pure et sèche aussi, mais plus profonde. (88-91)/2018+

2013 Rully “Rabourcé”: Le boisé, discret permet d’apprécier les arômes très purs et frais de poire, d’agrume et de senteurs florales. Les saveurs moyennes délicieuses sont extrêmement intenses et très minérales, et possèdent une bonne densité de milieu de palais, le tout enveloppé en une finale pure, citronnée et sèche qui échappe de justesse à l’austérité. (89-91)/2019+

2012 Rully “Mont Palais”: Une subtile touche de boisé met en valeur les arômes semblables au muscat qui affichent une note très haute de fleurs séchées. Les saveurs moyennes généreuses possèdent une succulente sensation en bouche avant de conclure sur une finale longue et vive, offrant de la profondeur. 88/2019+

2012 Rully “Les Cloux”: Un nez mûr apporte également un soupçon d’exotisme aux arômes  principaux de  fruits du verger blancs et jaunes, équilibré par un boisé léger. La sensation en bouche est là encore très ronde et généreuse et les saveurs légèrement plus concentrées sont plus volumineuses ; la finale est relevée par l’acidité citronnée sur la fin de bouche équilibrée et longue. 89/2017+

2012 Rully “Rabourcé” : Une fois de plus on trouve une touche tropicale au nez de fruits du verger mûrs, en particulier la poire, et des soupçons d’agrume. Les saveurs opulentes et exceptionnellement riches sont également volumineuses, et débordent d’extrait sec avant de se terminer en une longue finale équilibrée où une touche de citron amer se détache. 90/2017+ 

Les vins rouges :
2013 Rully : Un nez frais et éclatant comprend des senteurs de violette et de prune avec des soupçons d’épices douces à l’arrière plan. On a de l’énergie et du détail mais la présence de gaz rend la matière sous-jacente un peu plus difficile à juger; cependant la maturité phénolique est bien là. (87-89)/2017+

2013 Rully “Préaux” : ici le nez est similaire même si légèrement plus complexe, et les saveurs vives, détaillées, délicieuses et profondes s’attardent davantage, mais à nouveau le gaz rend l’évaluation difficile. (88-90)/2018+

2013 Rully “Clos du Chapitre” : une réduction importante écrase complètement le fruit. Les saveurs, délicieuses, riches et plus profondes, restent encore en arrière, enveloppées en une finale qui s’attarde agréablement. Il méritera quelques années pour s’étoffer et s’harmoniser. (88-91)/2019+

2012 Rully : Un nez mûr et très typé pinot de senteurs de différentes baies rouges s’affiche sur fond de nuances de terre et de boisé discret. Les saveurs délicieuses sont vives, opulentes et rondes avant de s’achever en une finale suffisamment persistante. A noter que ce vin peut être consommé jeune. 87/2017+

2012 Rully “Préaux” : Bien que le fruit semble mûr, on a une très légère touche de réduction et il est recommandé de décanter quelques minutes. Comme c’est souvent le cas, c’est plus concentré et plus raffiné que le Rully village, avec des saveurs plus volumineuses, la finale est longue et chaleureuse. Il est délicieux et peut être consommé jeune. 88/2017+

2012 Rully “Clos du Chapitre” : Des arômes mûrs et frais de groseille s’associent à des soupçons de terre, d’épice et de nuances boisées. Le caractère épicé se prolonge sur les saveurs légèrement rustiques qui font ressortir la minéralité qui élève la finale délicieuse et complexe où le boisé refait surface. Il plaira sans aucun doute à ceux qui apprécient l’influence du caractère boisé. 89/2018+

BOURGOGNE AUJOURD’HUI - Juillet/Août 2014 - Special Millésime 2013

Rully 1er cru blanc Les Cloux –Domaine Jaeger-Defaix 17/20
« Un très beau vin, complet et harmonieux », conclut un dégustateur. La bouche est opulente, longue mais aussi équilibrée. Une belle cuvée en devenir.

LA REVUE DU VIN DE FRANCE - Juin 2014 - Special Millésime 2013

Rully 1er Cru Cloux - Domaine Jaeger Defaix
L’identité  de ce blanc se devine dans des flaveurs  mariant pomelo frais et fleurs de tilleul. Sa matière suit sur le fil du calcaire avec élégance.

GUIDE HACHETTE DES VINS 2014

Rully 1er Cru Mont-Palais 2011
Hélène Jaeger a repris en 2005 la propriété familiale de Rully. Elles convertit l’ensemble de son vignoble à l’agriculture biologique et propose avec régularité des vins de belle tenue. Evoquant la couleur de la paille fraîche par ses reflets blonds, ce 2011 très engageant au nez offre une palette aromatique mêlant fleurs blanches, agrumes confits et tabac blond. Ample et riche, la bouche est bien soutenue par une fine fraîcheur qui lui apporte équilibre et longueur. Le 1er Cru rouge 2011 Clos du Chapitre est cité pour ses senteurs épicées et framboisées, mais il reste encore un peu anguleux au palais. On l’attendra un an ou deux.

BURGHOUND.COM, Allen Meadows, Oct 2013

C’est un domaine relativement récent qui a commencé avec le  millésime 2003. Il est géré par Didier Defaix (voir Domaine Bernard Defaix ci-dessus), car les vignes appartenaient à la grand-tante de son  épouse, qui,  jusqu’à la reprise par le Domaine Bernard Defaix, vendait la production en raisin. Le domaine comprend 4 ha avec 5 premiers crus. Le raisin est actuellement vinifié à Chablis, ce qui fait en gros 2 heures de route, cependant des projets sont en cours pour avoir  des installations localement. Didier Defaix fait remarquer que, en 2011, il y a eu une « énorme averse de grêle sur la Côte Châlonnaise. Il a fallu énormément trier et nous en sommes sortis avec des rendements très petits. Je n’ai pas fait de bâtonnage pour les blancs car ils sont déjà très concentrés et riches, il n’était pas utile d’accentuer ces caractéristiques. Quant aux rouges, j’ai réalisé une vinification très douce, comme en 2011, de manière à mettre en avant le fruit plutôt que la structure ». Les fermentations malolactiques des rouges n’étant pas terminées, ils ne sont donc pas cités. Ils seront inclus l’année prochaine, quand ils seront mis en bouteilles. Didier Defaix fait remarquer que les blancs 2011, décrits ci-dessous, ont été mis en bouteille en décembre 2012.

Les vins blancs :
2012 Rully “Mont-Palais” : Un nez parfumé et très élégant de fleurs blanches, d’agrume et de touches d’épices douces présente des saveurs énergiques, riches et généreuses, pointues sur la finale persistante  où une touche de citron amer se détache. (87-89)/2017+

2012 Rully “Les Cloux” : Une touche discrète de boisé rehausse les arômes agréables de fruits du verger blancs, de fleur et de fleur d’agrume. Les saveurs, généreusement proportionnées, dotées à la fois d’un bon volume et d’extrait sec en abondance, sont extrêmement intenses sur la finale longue et délicieuse. (88-91)/2017+ 

2012 Rully “Rabourcé” : Une très légère réduction ne masque pas complètement le nez de fruits du verger blancs et de touches d’agrume. Les saveurs opulentes et exceptionnellement riches sont volumineuses, débordent d’extrait sec avant de terminer en une longue finale équilibrée où une touche de citron amer se détache. (89-91)/2017+

2011 Rully “Mont-Palais” : Un nez mûr et exotique révèle d’évidentes notes de muscat, équilibrées par suffisamment de souffre , et je conseillerais de décanter préalablement. Les saveurs extrêmement riches et concentrées débordent d’extrait sec avant de culminer en une finale très intense et précise, non seulement délicieuse mais aussi très longue. Ce n’est pas un vin élégant mais il ne manque pas de caractère et d’énergie, et peut être apprécié dès maintenant. 89/2016+  

2011 Rully “Les Cloux” : Ici aussi on note une touche de S02 post embouteillage qui diminue seulement légèrement le nez par ailleurs expressif, très légèrement exotique de senteurs de chèvrefeuille et de fruits du verger jaunes. Les saveurs précises, énergiques et si puissantes explosent sur la finale totalement sèche, longue, citronnée et persistante où l’on perçoit une touche de boisé. Ce n’est pas à la portée de tous : c’est presque trop bon, avec énormément d’extrait sec couvrant le palais, mais si vous aimez les blancs « musclés » et puissants, il est à retenir. Somme toute, c’est un Rully blanc impressionnant, très  « ciselé ».  90/2017+

2011 Rully « Rabourcé » : Encore une fois, on a une touche de S02 post embouteillage qui ne diminue par pour autant le nez élégant qui présente des arômes mûrs mais aériens d’agrume, de fleurs blanches, de poire et de pomme verte. Les saveurs,  minérales et très intenses, se montrent brillantes sur la finale agréablement précise  et extrêmement persistante. 90/2017+

Les vins rouges : 
2011 Rully : rubis clair.  Un nez légèrement rustique de senteurs de poivre, de terre et de framboise mène à des saveurs souples, rondes et d’agréable texture qui sont soutenues par des tanins rustiques et très légèrement astringents qui donnent une finale très légèrement pointue. A apprécier jeune pour son fruité. 86/2014+

2011 Rully “Préaux” : un nez plus complexe d’arômes légèrement plus mûrs de framboise et de cassis, est diminué par l’arôme de terre. Les saveurs, concentrées, sérieuses et couvrant le palais sont agréablement épicées, et s’achèvent  sur une finale chaude, et légèrement astringente. Comme le Rully Villages, celui-ci s’appréciera au mieux,  jeune, pour son fruité. 85/2015+ 

2011 Rully “Clos du Chapitre”: celui-ci est également diminué par le bois, flagrant, et je recommanderais de le décanter au moins 30 minutes, bien que, avec une telle réduction, on ne peut assurer que ce ne sera pas permament. Les saveurs, rondes, souples, ont de la puissance et de la concentration de milieu de palais ; elles affichent de la sécheresse et un soupçon d’amertume sur la finale bien marquée par le bois. Ceci dit, comme pour les deux précédents, c’est délicat à évaluer et il est difficile de savoir comment il évoluera, mais je pense qu’il est préférable de le boire jeune, pour son fruité. 86/2015+

LE GUIDE BETTANE ET DESSEAUVE Sélection 2014

Des vignes reprises en totalité depuis 2005 par Didier Defaix et Hélène Jaeger Defaix avec une certification bio depuis 2009. les vinifications sont faites au domaine Defaix, à Chablis. Les blancs 2011 sont très tendus, dans un style chablisien, et les rouges gagneraient à plus de charme et de précision. Mais un important travail est fait sur la reconstruction du patrimoine végétal. Evolution à suivre.

Rully 1er  Cru Clos du Chapitre 2011 rouge - Des notes florales, il est le plus puissant de la gamme avec davantage de concentration. Notes de cerises et griottes en finale, de la longueur.

Rully 1er Cru Rabourcé 2011 blanc - Sur un nez floral et élégant, la bouche offre des notes de poire, une belle légèreté et une petite amertume en finale.

LA REVUE DU VIN DE FRANCE - Juin 2013 - Special Millésime 2012

Rully 1er Cru Les Préaux - Domaine Jaeger Defaix
La robe écarlate se trouve rehaussée par un boisé franc dominant les fruits noirs. Le jus est profond et savoureux. La race du premier cru est là.

LA REVUE DU VIN DE FRANCE - Avril 2013 - Spécial Côte Chalonnaise 2010

Rully 1er cru Mont-palais blanc. Une bouche soyeuse sur un croquant de nectarine, un travail sur le fruit où le fût est en filigrane. (15.5/20)

Compact, aux tanins charnus, le Premier cru rouge Les Préaux attendra davantage avant d’être dégusté (16,5/20).

Le Premier cru Les Cloux est un blanc de gastronomie qui fera merveille sur une poularde à la crème. (16,5/20).

GUIDE HACHETTE DES VINS 2013

Rully 1er Cru Clos du Chapitre 2010*
La conversion à l’agriculture biologique du vignoble a commencé en 2005, dès la reprise par Hélène Jaeger de la propriété familiale Niepce. Ce 2010 présente une robe cerise limpide qui attire le regard. Son bouquet interpelle également par sa complexité aromatique : tabac frais, baies de cassis, musc et fraises des bois. La bouche ne déçoit pas : équilibrée, charnue et bâtie sur des tanins souples et gourmands. A servir dans un an ou deux sur un pigeon aux trompettes de la mort. A noter également, une citation pour le 1er cru Rabourcé 2010 blanc d’une agréable souplesse, prêt à boire.

LA REVUE DU VIN DE FRANCE - Juin 2012 - Spécial Millésime 2011

Rully 1er cru Mont Palais blanc – Vin gourmand doté d’un côté fruit à chair blanche au nez. La bouche est franche, complète, avec un fruit éclatant. Belle longueur pour cette cuvée de vieilles vignes.

Rully 1er cru Clos du Chapitre rouge – Une belle expression de fruits rouges au nez, avec une touche fumée. La bouche arbore des tanins déjà souples et une sensation acidulée en finale. Vin sélectionné dans la rubrique  « 5 bouteilles à acheter en  priorité »

BOURGOGNE AUJOURD’HUI – Juin/Juillet 2012 - Spécial Millésime 2011

Rully 1er cru Clos du Chapitre 16/20
Vin agréable avec une belle tenue, de l’élégance et de la persistance. Belle tension en finale

LE GUIDE BETTANE ET DESSEAUVE - Sélection 2013

Dans une appellation qui évolue lentement, ce domaine est certainement l’un de ceux à suivre. Deux climats de Rully nous ont étonné dans le millésime 2010, Cloux  (blanc) et plus encore Chapitre (rouge), encore en construction. 

Rully Chapitre 2010  15,5/20
Le nez impressionne, la matière portée par la vanille de l’élevage évolue vers une note de réglisse forte, elle est intense. Un vin en devenir.

Rully Cloux 2010 14,5/20
Nez étonnant d’aubépine et de fleurs blanches avec une onctuosité en bouche et une finale complexe, portée par l’alcool.

WANDS – Japon Mars 2012

Rully 1er cru Rabourcé blanc 2010 ***(*)
Couleur pâle. Il  a de belles nuances d’agrume, un Rully typique. Tendre, délicat et facile à boire. Un vin idéal pour les restaurants.

Rully 1er cru Mont Palais blanc 2010 ***
Un vin qui a de l’arrondi, facile à boire. Déjà épanoui, il a de la délicatesse.

BURGHOUND.COM, Allen Meadows, Oct 2012

C’est un domaine assez récent qui a commencé avec le millésime 2003. Il est géré par Didier Defaix (voir la rubrique Chablis) car ce vignoble appartenait à la grand-tante de sa femme, qui, jusqu’à la reprise par D. Defaix, vendait sa production en raisin. Le domaine comprend 4 ha avec 5 premiers crus. Le raisin est actuellement vinifié à Chablis, ce qui fait en gros 2 heures de route, cependant des projets sont en cours pour avoir  des installations localement. Didier Defaix fait remarquer qu’il y a eu une « énorme averse de grêle le 13 juillet sur la Côte Châlonnaise. Plus de 500 ha de vignes furent touchées, et sur certaines parcelles, les pertes ont atteint jusqu’à 80%. Nous avons commencé les vendanges le 3 septembre, et il a fallu énormément trier, même le Chardonnay. Les rendements faibles nous ont assuré un raisin exceptionnellement mûr. Nous avons effectué un pressurage très doux et lent puis un débourbage très précautionneux, de manière à éviter de garder des lies abîmées.  Les rendements étaient en moyenne de 20 hl/ha, et nous avons réalisé des vinifications très douces sur les deux couleurs. Pour les rouges par exemple, j’ai eu recours à un temps de macération à froid court, je n’ai pas fait de pigeage mais uniquement des remontages. Pour les blancs, je savais qu’ils seraient naturellement très riches, et donc nous n’avons pas fait de bâtonnage ». 

2011 Rully “Mont-Palais” :  Un nez mûr et exotique, revélant d’évidentes notes de muscat, se prolonge sur des saveurs extrêmement riches et concentrées qui débordent d’extrait sec. La finale incroyablement intense et précise est non seulement délicieuse mais aussi très longue. Ce n’est pas un vin élégant mais il ne manque par de caractère et d’énergie. (89-91)/2015+

2011 Rully “Les Cloux” : Ici le nez expressif n’est pas aussi mûr ou exotique, il est plus floral. Les saveurs, précises, énergiques et si puissantes explosent sur la finale très sèche, citronnée et austère. Ce n’est pas pour tout le monde car c’est presque trop bon mais si vous aimez les vins « musclés » avec du potentiel de vieillissement, il est à retenir. (90-93)/2016+

2011 Rully “Rabourcé” : Un nez mesuré, presque timide, encadre des arômes d’agrumes, de fleurs blanches et de pomme verte. Les saveurs incroyablement intenses, minerales, possèdent de la vivacité sur la finale austère et très persistente. Ce vin de garde, n’est pas aussi complexe que Les Cloux mais presque. (89-92)/2017+

2010 Rully “Mont-Palais” : Un nez agréable, frais et mûr de fleur blanche, d’agrume et de touches de muscat mène à des saveurs détaillées, de pierre et intenses , qui possèdent une bonne complexité sur la finale linéaire, équilibrée et persistente. c’est une réussite d’équilibre et d’harmonie.90/2015+

2010 Rully “Les Cloux” : Une légère touche de bois met en valeur des arômes très frais de fruits du verger blancs qui mènent doucement à des saveurs très précises, intenses, delicieuses et incroyablement découpées. La texture de milieu de palais est  séduisante, et la précision très agréable.89/2014+

2010 Rully “Rabourcé” : En 2010, c’est celui qui possède le nez le plus élégant des trois blancs, avec des notes d’agrume et des nuances de fleurs blanches et de pomme verte. Les saveurs sérieuses, denses extrêmement concentrées montrent vivacité et punch ; elles  possèdent une finale assez sèche et teintée d’agrumes. Très complexe, il paraît très prometteur et mérite le détour. 92/2015+

2011 Rully : Un nez un peu rustique de poivre, de terre et de framboise mène à des saveurs souples, rondes et d’agréable texture, qui sont soutenues par des tanins rustiques et à peine astringeant, qui donnent une finale très légèrement sèche.  A apprécier jeune pour son fruité. (84-87)/2014+

2011 Rully “Préaux” : Une réduction importante empêche l’évaluation du nez. Les saveurs, concentrées, sérieuses et couvrant le palais sont agréablement épicées ; elles s’achèvent sur une finale chaude et un peu sèche. C’est délicat à évaluer aujourd’hui, et il est difficile de prédire comment il évoluera.  Je pense que, probablement comme le Rully village, celui-ci s’appréciera au mieux jeune, pour son fruité. (85-88)/2015+

2011 Rully “Clos du Chapitre” : Il est également diminué par le bois, flagrant. Les saveurs, rondes et souples ont de la puissance et de la concentration de milieu de palais ; elles affichent de la sécheresse et un soupçon d’amertume sur la finale bien marquée p          ar le bois.  Je suppose que l’amertume est plus en concordance avec le bois plutôt qu’avec des phénoliques mûrs. Ceci dit, comme pour les deux précédents, c’est délicat à évaluer est il est difficile de savoir comment il évoluera. (85-88)/2016+

2010 Rully “Préaux” : Un nez mûr de fruits rouges et noirs offre également des nuances de menthol, de poivre et de terre. Le bois influence modérément les saveurs rondes et souples qui se ressèrent sur la finale légèrement sèche. Je pense que la sécheresse est davantage due aux tanins du bois qu’aux tanins du raisin mûr, bien qu’on puisse se demander s’ils seront compètement absorbés. 86/2015+ 

2010 Rully “Clos du Chapitre” : Des arômes de baies noires mûres sont généreusement associés à des nuances de terre, et à nouveau de poivre. Les saveurs minérales sont intenses et détaillées la où les tanins sont fermes mais pas agressifs et la finale est plus profonde, plus longue aussi, sans être sèche. 88/2016+

GUIDE HACHETTE DES VINS 2012

Rully 1er Cru Mont-Palais 2009
En octobre 2002, Hélène Jaeger-Defaix, l’épouse de Didier Defaix, vigneron à Chablis, reprend cette parcelle de Rully 1er Cru Mont-Palais, qui appartenait à sa grand-tante, Henriette Niepce. Puis en 2005, elle reprend la totalité de l’exploitation, soit 4.5 ha situés uniquement sur les 1ers crus les plus prestigieux. Trois d’entre eux sont retenus dans l’édition 2012. 

Le Rabourcé 2009 blanc et Les Cloux 2009 blanc sont cités ; ils sont à boire dans l’année. Le Mont-Palais, habillé d’or profond, développe un bouquet intense de fruits confits et de cire d’abeille. Le palais, plein, riche et aromatique, s’étire longuement pour finir sur des notes chaleureuses. Cette présence onctueuse suggère un accord avec un foie gras ou un fromage affiné comme le Langres.

LA REVUE DU VIN DE FRANCE -Juin 2011 - Spécial millésime 2010

Rully 1er Cru Mont-Palais: Une vinification ambitieuse, en fûts anciens, qui donne naissance à un vin ample, parfumé et équilibré. Un Rully 1er cru gras qui ne manque pas de longueur.

Rully 1er Cru Clos du Chapitre: Un vin complet, au fruit intense et à la matière serrée, bien structuré par des tanins gras et une acidité mesurée. Belle longueur.

BURGHOUND.COM, Allen Meadows, Oct 2011

C’est un domaine assez récent qui a commencé avec le millésime 2003. Il est géré par Didier Defaix (voir la rubrique Chablis) car ce vignoble appartenait à la grand-tante de sa femme, qui, jusqu’à la reprise par D. Defaix, vendait sa production en raisin. Le domaine comprend 4 ha avec 5 premiers crus. Le raisin est maintenant vinifié à Chablis, ce qui fait en gros 2 heures de route.

2010 Rully 1er cru "Mont-Palais": Un nez agréable, frais et mûr de fleurs blanches, d’agrumes et de touche de muscat mène à des saveurs assez charpentées, pierreuses et intenses, qui possèdent une belle complexité sur la finale linéaire, équilibrée et persistente. Un effort séduisant d’équilibre et d’harmonie. (88-91)/2013+

2010 Rully 1er cru "Cloux": Des arômes de fermentation résiduelle masquent le nez, néanmoins on note un excellent détail sur les saveurs intenses, délicieuses et extrêmement découpées, qui possèdent un peu plus de profondeur et de longueur sur la finale couvrant le palais.

2010 Rully 1er cru "Rabourcé":  Ici aussi on retrouve des arômes de fermentation résiduelle, qui empêchent la juste évaluation du nez ; toutefois les saveurs sérieuses, denses et extrêmement concentrées montrent vivacité et punch ; elles possèdent une finale assez sèche et teintée d’agrumes. Il paraît très prometteur et mérite le détour. (89-92)/2014+

2009 Rully 1er cru "Mont-Palais": Du bois généreux présente aussi des touches de vanille et d’épice boisée, et encadre cependant un nez légèrement exotique qui rappelle le Muscat, la mangue et l’abricot. Les saveurs joliment concentrées, délicieuses et équilibrées, donnent une bonne longueur même s’il manque un peu d’énergie. C’est un vin séduisant mais que je trouve un peu simple. 86/2012+

2009 Rully 1er cru "Cloux": Ici le bois est beaucoup plus discret si ce n’est indécelable, ce qui permet aux arômes de fleurs blanches et d’agrumes de briller. Les premières saveurs, souples et séveuses, délivrent une excellente richesse, et culminent en une finale étonnamment sèche et opulente. Ce vin possède beaucoup plus d’énergie, de profondeur et de longueur. 89/2013+

2009 Rully 1er cru "Rabourcé": Le nez est tel qu’on l’attendait, avec juste une touche de bois à côté d’un mélange agréable de fruits verts et de fruits jaunes exotiques qui mènent à des saveurs fraîches et énergiques possédant de la puissance et du détail sur la longue finale légèrement boisée. 89/2013+

2010 Rully 1er cru " Préaux": Il n’a pas terminé ses fermentations malolactiques. Par conséquent, en accord avec ma politique de ne pas noter les vins dont les malos ne sont pas finies, il n’est pas noté.

2010 Rully 1er cru "Clos du Chapitre":  Des arômes de fermentation résiduelle dominent ici ce qui ressemble à des baies noires mûres. Par ailleurs, les saveurs minérales sont intenses et détaillées là où les tanins sont fermes mais pas aggressifs. (87-90)/2016+

2009 Rully 1er cru " Préaux":  Une nuance de bois léger met en valeur un nez mûr et séduisant de prune, de baie rouge et de notes de violette, qui cède le pas à des saveurs de belle texture ; elles possèdent de bons niveaux d’extrait sec et rendent les tanins plus ou moins fermes presque indécelables aujourd’hui. Il devrait bien vieillir. 88/2014+

2009 Rully 1er cru "Clos du Chapitre": Du pain grillé léger encadre des arômes plus sombres mais plus complexes de baie rouge et d’épice qui mènent à des composés phénoliques mûrs qui forment des saveurs généreuses, charnues, qui libèrent une excellente longueur et un bon équilibre. Ce vin devrait être superbe dans quelques temps car en dépit de la sensation de bouche ronde, la finale est en fait très précise. 89/2014+

CUISINE ET VINS DE France (Février-Mars 2011)

Rully 1er cru Rabourcé 2008
Joli fruit sur des notes citronnées, pour un Chardonnay qui se rassemble autour de son gras et d’une matière ample et vivante. La finale plus boisée, grillée sous la papille, laisse en bouche un souvenir d’amande et de brioche. Même soin apporté au blanc 1er Cru « Les Cloux ».

GUIDE HACHETTE DES VINS 2011

Rully 1er cru Clos du Chapitre 2008 *
Ce Clos du Chapitre, monopole du domaine, est une parcelle de pinot noir de trente-cinq ans, entièrement ceinte de muret. Son vin possède tous les atouts pour plaire : une robe grenat profond, un nez mêlant la violette et le cassis au café et à la vanille, et une bouche ample et généreuse. L’élégance des tanins contribue à rendre la finale harmonieuse.
Le 1er Cru blanc 2008 Rabourcé, cité pour son fruité expressif, pourra attendre au moins deux ans.

LES MEILLEURS VINS DE France 2011 – Guide Vert

Hélène Jaeger a d’abord repris en 2002 une parcelle de Rully Premier Cru qui venait de sa grand-tante Henriette Niepce, descendante du célèbre inventeur, puis la totalité du domaine en 2005. Epouse de Didier Defaix, vigneron à Chablis, elle applique les principes propres aux grands vins,  avec des sols travaillés et des vendanges manuelles. Les cuvées sont vinifiées à la cave de Chablis, qui dispose de tous les équipements ; les vins blancs passent en barriques.

Les vins : Les Cloux restent notre cru préféré : doté d’un joli volume, ce vin gère son élevage avec brio. En rouge, le Premier Cru Clos du Chapitre s’avère juteux et sincère, avec une texture digeste et un boisé bien intégré. Le Premier Cru Préaux se montre plus léger, avec une bouche désaltérante et une texture gourmande.

BURGHOUND.COM, Allen Meadows, Oct 2010

C’est un domaine assez récent qui a commencé avec le millésime 2003. Il est géré par Didier Defaix (voir la rubrique Chablis) car ce vignoble appartenait à la grand-tante de sa femme, qui, jusqu’à la reprise par D. Defaix, vendait sa production en raisin. Le domaine comprend 4 ha avec 5 premiers crus. Le raisin est maintenant vinifié à Chablis, ce qui fait en gros 2 heures de route.

Les vins blancs :

2009 Rully « Mont-Palais » : Le boisé est plus discrèt que le 2008 avec un nez légèrement exotique qui rappelle le Muscat. Les saveurs concentrées, délicieuses et équilibrées présentent une bonne longueur mais apparemment moins d’énergie qu’on pourrait espérer. Aussi, le vin paraît un peu plat aujourd’hui, mais un certain nombre de raisons valables peuvent expliquer cela. (86-89)/2013+

2009 Rully « Les Cloux » : celui-ci est encore assez brut avec des arômes de fermentation et de pain grillé qui dominent ceux, typiques de fleurs blanches et d’agrumes. Les premières saveurs souples et séveuses délivrent une excellente richesse et culminent en une finale étonnamment sèche où une forte saveur acide et le boisé font surface. Trop jeune pour le moment. (86-89)/2012+

2009 Rully « Rabourcé » :  Ici le nez est tel qu’on l’attendait, avec un mélange agréable de fruit vert et de fruit jaune exotique bordé de légères notes boisées et toastées qui mènent à des saveurs un peu plus fraîches et énergiques possèdant de la puissance et du détail sur la longue finale légèrement boisée. (87-90)/2013+

2008 Rully « Mont-Palais » : Le bois présent mais pas dominant permet aux nuances légèrement exotiques de fruits du verger et  d’agrume frais de briller. Les saveurs riches et généreuses sont délicieuses et possèdent une finale piquante où le caractère de muscat ressort, de même que pour le  millésime 2009. 88/2013+

2008 Rully « Les Cloux » : Un nez expressif de citrons et citrons verts fraîchement coupés équilibré par un passage en fût discret s’associe à des saveurs riches et couvrant le palais qui conservent un bon sens du détail  sur la finale d’agrume.
88/2013+

2008 Rully « Rabourcé » : En comparaison avec les 2008, ici le chêne est discret et permet de libérer les  arômes de fleur épicée et de poire qui précèdent les saveurs riches, minérales et agréablement  pures. Un équilibre quasiment parfait ainsi qu’une excellente longueur. Comme pour Les Cloux, si celui-ci peut acquérir de la profondeur, en bouteille, il pourrait mériter une ré-évaluation dans quelques temps. 89/2014+

Les vins rouges :

2009 Rully « Préaux » : L’influence du boisé léger fait ressortir un nez mûr et séduisant de prune, de baies rouges et de notes de violette qui cèdent le pas à des saveurs délicieuses, souples et de belle texture possèdant de bons niveaux d’extrait secs, qui rendent les tannins plus ou moins fermes presque inexistants aujourd’hui. Il devrait bien  vieillir.(87-90)/2016+

2009 Rully « Clos du Chapitre » : Une réduction modérée empêche de mesurer précisément le nez mais les composés phénoliques sont très mûrs, avec des saveurs généreuses, charnues, qui libèrent  une excellente longueur et un bon équilibre.  Ce vin devrait être superbe dans quelques temps car en dépit de la sensation de bouche ronde, la finale est en fait très précise. (89-91)/2016+

2008 Rully « Préaux » : Un nez plutôt rustique, même sauvage de terre chaude,  d’arômes de sous-bois et de baies rouges fraîches précède des saveurs riches, rondes et agréablement détaillées, qui possèdent une bonne complexité sur la finale légèrement imprégnée par le chêne mais persistante. Le bois devrait être intégré à terme, mais même si ce n’est pas très marqué, ce n’est pas non plus absent. 87/2015+

2008 Rully « Clos du Chapitre » : Légèrement plus élégant bien que l’on retrouve les mêmes nuances « animales » et de terre chaude présentes sur un nez par ailleurs de baies rouges fraîches. Les saveurs rondes et délicieuses sont brillantes sur la longue et généreuse finale séveuse, où l’on note une légère influence du chêne. 88/2015

LE GUIDE HACHETTE 2010

Rully 1er cru Clos du Chapitre 2007 *
Hélène Jaeger a repris en 2002 l’exploitation de sa grand-tante Henriette Niepce, descendante de Nicéphore Niepce, l’inventeur de la photographie. Elle propose, en association avec son mari Didier Defaix, vigneron à Chablis, un rully rouge d’une grande finesse. Passé sa robe grenat, on découvre un nez riche de fruits noirs et de notes de café. Après une attaque souple, une matière dense et ronde emplit la bouche, structurée par des tanins fins et élégants. Des notes finales de fruits mûrs et d’épices prolongent le plaisir. A déguster dans deux ou trois ans sur un gibier.
Une finale un peu mordante, des nuances fleuries et vanillées distinguent le 1er Cru blanc Mont-Palais 2007, cité.

LES MEILLEURS VINS DE FRANCE 2010 (Guide vert)

Hélène Jaeger a, en 2002, d’abord repris une parcelle de Rully Premier Cru qui venait de sa grand-tante Henriette Niepce, descendante du célèbre inventeur, puis la totalité du domaine en 2005. Epouse de Didier Defaix, vigneron à Chablis, la vigneronne applique les principes propres aux grands vins,  avec des sols travaillés et des vendanges manuelles. Les cuvées sont vinifiées à la cave de Chablis, qui dispose de tous les équipements ; les vins blancs passent en barriques.

Les vins : le Rully blanc Les Cloux se révèle souple et agréable, tandis que Rabourcé offre une finale un peu plus chaleureuse. En rouge, les deux cuvées se montrent relativement faciles.
Rully Premier Cru Les Cloux 2007    13,5/20
Rully Premier Cru Rabourcé 2007   13,5/20

BURGHOUND.COM, Octobre 2009 (Etats-Unis)

Ce nouveau domaine a commencé avec le millésime 2003. Il est géré par Didier Defaix (voir la rubrique Chablis) car ce vignoble appartenait à la grand-tante de sa femme qui, avant la reprise par Defaix, vendait sa production en raisin. Le domaine fait 4 ha avec 5 premiers crus. Le raisin est vinifié à Chablis, ce qui fait en gros 2 heures de route. Defaix a expliqué que tous les 2008 étaient encore en fermentation malolactique, et par conséquent seuls les 2007, en bouteille, sont répertoriés ci-dessous. Les 2008 figureront dans l’édition de l’année prochaine.

2007 Rully « Mont Palais » : Une touche très subtile de boisé met en valeur les arômes de chèvrefeuille et d’agrumes, ainsi que des notes délicates de muscat, qui se fondent dans des saveurs souples, rondes et très agréables qui possèdent un bon détail et une excellente précision finale. Un vin équilibré avec une belle longueur et une parfaite complexité. 89/2010+

2007 Rully « Les Cloux » : Ici, le passage en fut est un peu plus évident, encadrant d’agréables arômes de fleur blanche qui précèdent des saveurs plus concentrées et des saveurs intermédiaires soutenues par un solide support acide sur une riche et longue finale minérale. C’est un joli vin même s’il est un peu boisé, mais ce boisé ne bouleverse pas l’équilibre total. 89/2011+

2007 Rully « Rabourcé » : le chêne plus discret souligne des notes florales et de zeste de citron qui complètent une bouche riche, pleine et naturellement douce. La finale possède une texture séduisante avec une belle profondeur et une excellente longueur. C’est presque un mélange hypothétique des deux vins précédents, avec une pointe de minéralité. Recommandé. 90/2011+

2007 Rully « Préaux » : Un nez très frais et vraiment mûr de fruits rouges manifeste des notes subtiles de terre et de bois qui culminent sur des saveurs souples, rondes et détaillées qui sont délicieuses et assez pures même si elles ne sont pas très complexes.  Cependant, c’est un pinot franc qui offre une exubérance agréable, qui vaut le détour et peut être consommé dès à présent. 88/2010+

2007 Rully « Clos du Chapitre » : les notes légères de boisé sont associées aux arômes un peu plus élégants et mûrs de framboise, de cerise et de terre chaude qui mènent vers des saveurs riches, rondes qui sont faciles mais pas simples sur une finale agréable et piquante. Ici la maturité phénolique est plus évidente et il devrait rester 1 à 3 ans en cave. En somme, ce vin est à la fois séduisant et délicieux. 89/2011+

LE GUIDE HACHETTE 2009

Rully 1er cru Préaux rouge 2006 : Hélène Jaeger et son mari, Didier Defaix, font le grand écart sur la Bourgogne: un pied à Chablis et, depuis 2002, l’autre pied en Côte chalonnaise avec ces 4,50 ha sur Rully. L’intensité olfactive de ce 2006 est encore discrète, mais déjà complexe : fruits rouges, vanille et pruneau. La bouche est tendre et souple, élégante et fruitée. Les tanins fondus composent en finale un tapis velouté. Flatteur dès maintenant, un vin à servir sur des charcuteries fines.

LES MEILLEURS VINS DE FRANCE 2009 (Guide vert)

Hélène Jaeger a d’abord repris en 2002 une parcelle de Rully Premier cru qui venait de sa grande-tante Henriette Niepce, descendante du célèbre inventeur Niepce, puis la totalité du domaine en 2005. Epouse de Didier Defaix, vigneron à Chablis, elle y applique les principes de grands vins avec des sols travaillés et des vendanges manuelles. Les vins sont vinifiés à la cave de Chablis, qui dispose de tous les équipements ; les vins blancs passent en barriques.

Les vins : En blanc, le Rully Premier cru Mont Palais possède un joli nez minéral, associé à une bouche pleine et boisée; la matière est imposante et d’une belle maturité. Le Rully Premier cru Rabourcé est ample, charnu et boisé avec une bonne structure, tandis que Le Rully Premier cru Les Cloux est élégant, assez racé, de demi-corps. En rouge, le Rully Premier cru Préaux est parfumé et assez fin, et le Rully Premier cru Clos du Chapitre, issu d’une parcelle entièrement ceinte de murets, possède une structure légère et odorante très élégante ; le tout est long et fin.

BURGHOUND.COM, oct 2008

Ce nouveau domaine a commencé avec le millésime 2003. Il est géré par Didier Defaix (voir la rubrique Chablis) car ce vignoble appartenait à la grand-tante de sa femme qui, avant la reprise par Defaix, vendait sa production en raisins. Le domaine fait 4 ha avec 5 premiers crus et comme les vignes sont gérés par Defaix, ils développeront la production. Le raisin est vinifié à Chablis, ce qui fait en gros 2 heures de route.  De façon intéressante, Defaix a suggéré que ce 2007 « a besoin de temps, peut-être même plus que le 2005 pour les blancs, tandis que les rouges devraient être prêts assez rapidement ». (Winebow, Inc, Montvale, NJ; Alliance Wines and Domaine Direct, all UK).

Blancs:

2007 Rully Mont Palais : Une touche très subtile de boisé met en valeur les arômes de chèvrefeuille et d’agrumes qui se fondent dans des saveurs souples, rondes et très agréables qui possèdent un bon détail  et une excellente  précision finale. Un vin équilibré avec une belle longueur. (88-90)/2011+

2007 Rully Les Cloux : Les notes de brioche et de vanille luttent actuellement avec les arômes réservés de fleurs  blanches qui précèdent  des saveurs plus concentrées et des saveurs intermédiaires soutenues par un solide support acide sur une riche et longue  finale minérale. C’est un joli vin même s’il est un peu boisé pour moi, mais ce boisé ne boulverse  pas l’équilibre total. (89-91)/2011+

2007 Rully Rabourcé : Le nez moyennement grillé encadre les notes de fleur blanche et de zest de citron qui complètent une bouche riche, pleine et naturellement douce. La finale possède une texture séduisante avec une belle profondeur et excellente longueur. C'est presque un mélange hypothétique des deux vins précédents. Recommandé. (89-92)/2012+

2006 Rully Mont Palais : Ici le nez est assez mûr avec des notes de fleurs et de muscat et des  saveurs d’une excellente intensité sur une finale forte et minérale. Ce vin est assez sec et devrait vieillir un ou deux ans. 88/2010+

2006 Rully Les Cloux : Un nez mûr, mais pas forcément exotique de pomme verte et de fleurs d’acacia s’allie aux saveurs pures et plus affinées qui possèdent une excellente minéralité sur un final détaillé, racé et très précis, avec une belle profondeur. Cela vaut un regard. 90/2010+

2006 Rully Rabourcé : Comme c’était le cas en 2007, c’est presque comme un assemblage de Cloux et de Mont Palais avec un  nez légèrement exotique, d’infusion de fleurs, suivi par des saveurs riches, pleines et relativement puissantes. Un extrait sec très solide confère une texture très onctueuse en finale. Il y a moins d’élégance dans ce vin, mais il est à la fois plein de personnalité et de charactère. 90/2011+

Rouges :    

2007 Rully Préaux : Un très frais et actuellement assez  mûr nez de fruits rouges manifeste des notes subtiles de terre qui culminent  sur des saveurs souples, rondes et détaillées, avec une belle énergie. Je suggerrais de le boire jeune. (86-88)/2010+

2007 Rully Clos du Chapitre : Les notes légères de boisé sont associées aux arômes mûrs de framboise, cerise et de la terre chaude, qui mènent vers des saveurs riches, rondes qui sont faciles, mais pas simples sur une finale agréable et piquante. Ici la maturité phénolique est plus évidente et il devrait rester 2 à 4 ans en cave. (86-89)/2011+

2006 Rully Préaux : Un très joli nez de pinot noir montre des nuances de sous-bois sauvage très discret et des nuances de terre, qui s’allient aux tanins souples, ronds et relativement complexes qui culminent dans une fin de bouche extrêmement délicieuse, d’une belle texture et très complexe. A boire dès maintenant. 88/2009+

2006 Rully Clos du Chapitre : Rubis léger. Il est extrêmement  élégant et très expressif avec un  nez de framboise et de canneberge avec de délicieuses saveurs très souples, qui possèdent plus de finesse  que les vins de cette appellation montre d’habitude. Accessible dès maintenant. 87/maintenant + 

BOURGOGNE AUJOURD’HUI - Octobre-Novembre 2007

Ce domaine de 4.5 hectares (100% en Rully) a été repris en 2005 par Hélène Jaeger-Defaix (petite nièce d’Henriette Niepce), épouse de Didier Defaix qui exploite lui le domaine Bernard Defaix à Chablis. Si les deux entités sont juridiquement séparées pour l’exploitation des vignes, en revanche elles vinifient et commercialisent ensemble les chablis et les rullys.

Rully 1er cru blanc Mont Palais 2005 :« Un joli vin de terroir au style frais, minéral, sans artifice, avec une bonne persistance en bouche », commente un dégustateur séduit.

Rully 1er cru blanc Rabourcé 2005 : Joli nez complexe de minéralité, de fleurs blanches. Le vin est frais, pur, mentholé, d’une belle longueur, élégant.

Rully 1er cru rouge Clos du Chapitre 2005 : Comme beaucoup de 2005 rouges, ce vin s’est refermé, mais la richesse de texture, la pureté du fruit et la longueur en bouche annoncent de beaux lendemains.

Rabourcé et Cloux sous les projecteurs

Nos rully font un tabac dans un show à l'américaine de Gary Vaynerchuk pour l'émission de télévision de the Wine Library, un des plus importants magasins de la côte est des Etats-Unis: voir la video

LE GUIDE HACHETTE 2008

Rully 1er cru Clos du Chapitre 2005 rouge** : Petite-fille de la célèbre photographe Janine Niepce et fille du premier Français à avoir atteint le sommet de l'Everest, Hélène Jaeger (épouse de Didier Defaix, domaine Bernard Defaix en Chablisien) a repris en 2002 l'exploitation sur Rully (4 ha) de sa grand-tante Henriette Niepce. Son Clos du Chapitre rouge est un très grand vin admirablement présenté. Son bouquet réunit les charmes du sous-bois et le fruit de la fraise. La bouche est riche et structurée par des tanins présents mais très fins : puissance et équilibre, élégance et finesse. On attendra cette bouteille encore deux à trois ans en toute tranquillité. Ne passez pas non plus à côté du Rully 1er cru Rabourcé blanc 2005*, ni du Rully 1er cru Mont-Palais blanc 2005.

LES MEILLEURS VINS DE FRANCE 2008 (guide vert) : le Domaine de Rully fait son entrée

Ce petit domaine de la côte chalonnaise fait son entrée dans le guide. Seulement 4,5 ha de vignes parfaitement maîtrisées, les sols sont travaillés. Ce domaine appartient à Hélène Jaeger, qui se trouve être l'épouse de Didier Defaix, vigneron à Chablis. Les vendanges sont manuelles et vinifiées à la cave, à Chablis. Les blancs sont vinifiés en barriques.
Les vins : le Rully Mont-Palais est précis et raffiné, une jolie maturité soulignée par un boisé judicieux, une belle texture tendue et de bonne persistance. Les Cloux est d'une bonne dimension, plus grasse, aux notes de caramel au lait. Les rouges sont gourmands. Le Clos du Chapitre possède un fruit intense, une texture assez souple et digeste. Le Préaux est un vrai jus de griotte, avec un peu moins de matière et une petite touche végétale sur la finale de bouche.

BURGHOUND.COM, Octobre 2007 (Etats-Unis)

Ce nouveau domaine a commencé avec le millésime 2003. Il est géré par Didier Defaix (voir la rubrique Chablis) car ce vignoble appartenait à la grand-tante de sa femme qui, avant la reprise par Defaix, vendait sa production en raisins. Le domaine fait 4 ha avec 5 premiers crus . Le raisin est vinifié à Chablis, ce qui fait en gros 2 heures de route. Je n'ai pas goûté les 2006 mais j'ai eu la possibilité de revoir les 2005 qui sont maintenant en bouteille. (Winebow, Inc, Montvale, NJ; Alliance Wines and Domaine Direct, all UK).

2005 Rully"Mont Palais" blanc : Des arômes subtiles de pain grillé, d'agrumes et de poire recouvrent des saveurs riches et rondes avec une belle précision. C'est un vin de finesse plus que de puissance avec une belle finale piquante et précise. 88/2008+

2005 Rully"Les Cloux" blanc : Un boisé subtile avec une touche de vanille encadre des arômes de fruits mûrs. Une bouche ronde, riche, même opulente et des saveurs douces qui donnent un beau volume et du gras avec une sérieuse intensité sur la finale. Il y a une jolie touche de minéralité en fin de bouche et le bois refait surface aussi même si c'est davantage une nuance que quelque chose d'importun. 90/2010+

2005 Rully"Rabourcé" blanc : Ici le nez légèrement boisé montre des notes d'agrumes, de poire et des arômes subtiles de menthol que l'on retrouve en bouche sur des saveurs plus grandes et plus riches et qui culminent dans une fin de bouche très structurée. 
C'est assez mûr avec une finale énergique et concentrée. Un excellent potentiel ici avec beaucoup d'extrait sec ce qui permettra au vin de vieillir au delà de la moyenne habituelle. 90/2010+

2005 Rully "Préaux" rouge: Un nez merveilleusement séduisant évoquant la cerise noire et des arômes de fruits rouges très pinot. Une bouche riche, douce avec des saveurs délicates et fines. Ce n'est pas un vin particulièrement structuré mais il est très séduisant dans un style simple mais élégant. 88/2009+

2005 Rully"Clos du Chapitre" rouge: Des arômes plus profonds de fruits rouges et bleus, comme la prune qui précèdent des saveurs de terre, riches et pleines qui sont totalement délicieuses, toutes enveloppées dans une finale puissante et structurée. Ce vin présente une grande qualité pour un Rully rouge et il est recommandé. 89/2011+

LA REVUE DU VIN DE FRANCE, juin 2007, spécial millésime 2006

Rully 1er cru Mont-Palais 2006 : Parfums déjà nuancés, belle acidité en attaque, bois intégré dans une suite ronde avec du gras et de la longueur.

LA REVUE DU VIN DE FRANCE, octobre 2007

Premier cru Clos du Chapitre rouge 2005
Hélène Jaeger-Defaix, la femme de Didier Defaix du domaine Bernard Defaix à Chablis, a repris le domaine de sa grand-tante entre 2002 et 2005. Entièrement cerné de murs, le Clos du Chapitre est situé dans le Premier cru Chapitre. Pour une première vinification, la bouche est dense avec un joli milieu de bouche très élégant. Belle finale. 

BOURGOGNE AUJOURD'HUI Octobre-Novembre 2007

Ce domaine de 4.5 hectares (100% en Rully) a été repris en 2005 par Hélène Jaeger-Defaix (petite nièce d'Henriette Niepce), épouse de Didier Defaix qui exploite lui le domaine Bernard Defaix à Chablis. Si les deux entités sont juridiquement séparées pour l'exploitation des vignes, en revanche elles vinifient et commercialisent ensemble les chablis et les rullys.

Rully 1er cru blanc Mont Palais 2005 : " Un joli vin de terroir au style frais, minéral, sans artifice, avec une bonne persistance en bouche ", commente un dégustateur séduit.

Rully 1er cru blanc Rabourcé 2005 : Joli nez complexe de minéralité, de fleurs blanches. Le vin est frais, pur, mentholé, d'une belle longueur, élégant.

Rully 1er cru rouge Clos du Chapitre 2005 : Comme beaucoup de 2005 rouges, ce vin s'est refermé, mais la richesse de texture, la pureté du fruit et la longueur en bouche annoncent de beaux lendemains. 

LE GUIDE HACHETTE 2007

Rully 1er cru Préaux rouge 2004* : Viticultrice à Milly près de Chablis auprès de son mari Didier Defaix, Hélène a repris en 2002 l'exploitation de sa grand-tante Henriette Niepce, à Rully. Peut-on rêver plus beau mariage en blanc, quand le Chablisien et la Côte chalonnaise vont ensemble à l'autel? C'est pourtant unPréaux rouge que nous goûtons. Brillance, larmes, anneau violacé, rien ne semble lui manquer. Le nez offre des perspectives délicates de fruits rouges. Structuré, typé, le palais ne se laisse dominer ni par les tanins ni par le fût. Assez de fraîcheur en réserve pour la finale. Mont-Palais Blanc 1er cru 2004* ne nous fait pas défaut. Il obtient lui aussi une étoile.

BURGHOUND.COM, Octobre 2006

2005 Rully"Les Cloux" 1er cru white (86 89)
2005 Rully"Mont Palais" 1er cru white (87 89)
2005 Rully"Rabourcé" 1er cru white (88 90)
2005 Rully"Clos du Chapitre" 1er cru red (87 90)
2005 Rully"Préaux" 1er cru red (86 89)

LE GUIDE HACHETTE 2006

Rully 1er cru Mont-Palais 2003

Domaine Jaeger Defaix
20 rue des Buis, 71150 Rully
Tél. 03 86 42 40 75 - Fax : 03 86 42 40 28