Domaine Jaeger Defaix, 20 rue des Buis, 71150 Rully - Tél. 03 86 42 40 75 - Fax : 03 86 42 40 28 - Mail : contact@jaeger-defaix.com - page in English page en Français
Domaine Jaeger Defaix, 20 rue des Buis, 71150 Rully - Tel. +33.386 42 40 75 - Fax : +33.386 42 40 28 - Mail : contact@jaeger-defaix.com

Actualités

Une incroyable précocité

- Octobre 2020 -

Avec sa faible pluviométrie et ses températures agréables, la saison 2020 s’est déroulée sans difficulté majeure. Fin juillet malheureusement, deux journées très chaudes à plus de 40°C ont occasionné d’importants dégâts de grillure à Chablis. A Rully, les Chardonnay ont plutôt bien résisté alors que les Pinot ont beaucoup souffert de la sécheresse avec un phénomène de flétrissement des baies. D’un point de vue quantitatif, nous sommes donc passés d’une bonne (voire très bonne) récolte à une récolte moyenne.
 

Récolte dans le Clos du Chapitre - Rully


Au final, nous avons connu des vendanges incroyablement précoces à Rully où nous avons démarré le 24 août et fini le 28. A Chablis, les vendanges se sont déroulées du 1er au 8 septembre. On note un décalage plus important que d’habitude entre les 2 secteurs. A Chablis en effet, les pluies de la 3ème semaine d’août ont permis de rééquilibrer les choses et ont retardé un peu la date de maturité.
 

Comme l’année dernière, les fermentations se sont enclenchées très rapidement et se sont déroulées de façon tumultueuse sur certaines cuvées. Les sucres sont maintenant finis sur la quasi-totalité des cuvées et la phase d’élevage est en cours.
 

Qualitativement, le millésime 2020 a une signature très proche de 2019, un excellent équilibre acidité/alcool, une très belle texture et certainement un très beau potentiel de garde.
Sur les rouges, la très belle maturité du raisin donne une concentration un peu supérieure à la normale tout en restant sur un bon équilibre.
 

____________________

Pendant ce temps dans les vignes...la vie est belle!

- 20 mars 2020 -

 

 

  Le temps magnifique de ces  derniers jours profite évidemment aux vignes   qui prennent déjà de l'avance sur le cycle végétatif.
  Les bourgeons gonflent et dans certaines parcelles, les feuilles sont déjà     visibles (mais pas encore étalées).

 

 

 

La taille est finie excepté dans quelques parcelles gélives que nous taillons en deux temps.La prétaille se fait courant d'hiver et la finition, "épluchage", a lieu généralement en avril. Ce travail en deux temps permet de retarder de 8 à 10 jours la sortie des bourgeons qui  donneront le bois et les raisins de l'année.

                                            

Photo de gauche, avant épluchage.  Photo de droite, taille finie.

 

En effet, sur la vigne ce sont toujours les bourgeons situés aux extrémités des sarments qui poussent les premiers. Ceux-ci seront éliminés à l'épluchage tandis que les bourgeons utiles seront moins avancés. La difficulté est de bien choisir la date de l'épluchage:   trop tôt, la vigne rattrape son retard et cela ne sert donc à rien; trop tard, on la fatigue inutilement. 

Enfin, lors de l'épluchage il est très fréquent que la vigne pleure (de la sève s'écoule de la plaie de taille) ce qui accentue les dégâts de gelée de printemps. On regarde donc bien la météo avant d'éplucher sinon le remède serait pire que le mal.


Tous les autres travaux actuellement dans les vignes tournent autour des sols.

Dans les vieilles vignes, nous apportons un compost 100%   végétal afin de stimuler la vie du sol et de le restructurer.

 

 

 

 

 

 

 

 

Et pour toutes les parcelles, nous effectuons un labour pour détruire le couvert végétal qui s'est formé pendant l'hiver. 
C'est très long: le tracteur roule à 2- 2.5 km/h, soit le rythme d'un promeneur du dimanche (après le repas). Pas question pour autant de se laisser bercer; il faut rester parfaitement attentif car le moindre coup de volant a des conséquences pour les pieds de vigne. Les conditions actuelles sont idéales: les sols sont portants mais pas trop secs donc la terre s'émiette bien; les mauvaises herbes retournées vont sécher...

                    

Photo de gauche: le travail du tracteur - Photo de droite: avant/après labour

 

 La semaine prochaine, nous apporterons la 500P, bouse de corne, destinée à activer la vie des sols. Là encore, cela se fera avec de l'avance liée à la précocité du cycle végétatif. Dynamisée dans de l'eau tiède (photo de gauche), elle est ensuite pulvérisée avec un tracteur spécifiquement dédié à la biodynamie (photo centrale et à droite). (Photos prises l'année dernière)

 

.......

 

En résumé, jusqu'ici tout va bien ... au moins dans les vignes. Mais la précocité de la saison reste un sujet d'inquiétude à l'approche de la période sensible des gelées de printemps. En même temps, un paysan serein, ça n'existe pas vraiment!...

 

____________________

 

Une très jolie récolte malgré la sécheresse

 - 2 octobre 2019 -

A Rully nous avons vendangé du 11 au 15 septembre et à Chablis, du 12 au 19 septembre.
Des vendanges rapides dans les deux cas sous un soleil magnifique avec des volumes en retrait comparé à 2018.

En 2019, le fait marquant reste la sécheresse qui a bien entendu induit une chute plus ou moins importante des rendements.
Au final, les volumes se situent dans une moyenne faible mais correcte.
La qualité est magnifique: un très bon état sanitaire, des beaux degrés mais également un bon niveau d'acidité ce qui donne un très bel équilibre tant en blanc qu'en rouge.
Après le coup de feu du départ, les fermentations alcooliques se sont calmées et se déroulent de façon régulière.
Elles se terminent ou se poursuivent encore selon les cuvées. Là commencera la longue période d'élevage.
 

 

Côté kiosque, diverses publications au cours de l'été et à la rentrée:
une double page pour Rully dans le Spécial Vin du Point; plusieurs vins dans le Guide Hachette 2020; mais aussi la RVF, Bourgogne Aujourd'hui, le Daily Telegraph...

Tous les articles sont à lire sur nos pages Presse Rully et Presse Chablis

 

 

Peu de dégâts apparents pour le moment

 - 19 avril 2019 -

Après une première alerte dans la nuit du 4 au 5 avril, nous avons traversé 4 nuits difficiles du 11 au 14 avril. La nuit du samedi au dimanche a été particulièrement froide avec des températures en négatif très tôt dans la nuit sur de larges secteurs. La protection par aspersion a fonctionné sur les 4 nuits et a bien rempli son rôle. Sur d'autres secteurs nous avons utilisé des bougies sur les 2 dernières nuits.
On observe quelques bourgeons gelés  mais, pour le moment, les dégâts apparents ne sont pas trop importants à Chablis comme à Rully. Mais le moment de vérité se situe à la floraison: on voit alors si les inflorescences n'ont pas souffert et se transforment bien en raisin.

Pour les 10 jours à venir, les températures annoncées sont clémentes mais il faut attendre la mi-mai (les saints de glace) pour être totalement à l'abri du gel.
Cette semaine nous avons profité des conditions météo excellentes pour faire une pulvérisation de prêle, en prévention du mildiou.

2018, le millésime inattendu mais tant espéré

- 12 octobre 2018 -

 

 Après un début de saison perturbé jusqu'à la mi-juin  environ, le temps est revenu au grand beau, chaud et sec pendant tout l'été. Cela nous a bien servi en protégeant la vigne du mildiou et de l'oïdium qui cette année ont davantage sévi au sud de la France, beaucoup plus arrosé. Mais, revers de la médaille de ce temps très sec, nous nous attendions à un rendement en jus très faible comme en 2017 ou en 2003.
Et au final cette récolte 2018 a été magnifique à tous points de vue.
Une qualité exceptionnelle avec des vins assez tendres mais de bonnes acidités dans nos parcelles. Un état sanitaire parfait et donc un tri très minimaliste.
Et une quantité inespérée, avec de bons rendements mais qui restent tout à fait raisonnables et dans notre optique de recherche qualitative.
Nous avons commencé à vendanger le 3 septembre à Rully et le 5 septembre à Chablis pour une durée de respectivement 1 semaine et 10 jours. Le 15 septembre, tout était rentré.
Les fermentations alcooliques se sont déclenchées très rapidement et de façon très tumultueuse probablement du fait d'une belle population levurienne sur les peaux (pas de pluie) et des températures globalement estivales. Pratiquement toutes sont terminées maintenant et les vinifications suivent leur cours.

                            

 

Pour l'instant tout va bien...

- 12 juillet 2018 -

Cette année, le temps reste à peu près clément même si nous avons vécu de grosses périodes orageuses.
Un épisode de grêle a touché une partie de nos vignes avec des dégâts que nous évaluons pour le moment aux alentours de 10%. Les fortes chaleurs ont également pu occasionner  ici et là des dégâts de brûlure sur les grappes exposées au soleil du soir.
Cependant, comparativement aux 2 années précédentes, on serait tenté de dire que, pour l'instant, ça ne va pas trop mal. (tout en gardant les doigts croisés évidemment!)

La saison reste par ailleurs très en avance par rapport à la moyenne ce qui positionnerait le début des vendanges fin août, début septembre.

Une belle pousse régulière

- 14 mai 2018 -

La saison a commencé avec du retard mais les très bonnes conditions météo ont permis à la vigne de se rattraper avec une belle pousse régulière. Nous sommes même maintenant un peu en avance et le relevage commence sur les secteurs précoces (la côte de Lechet et son sol caillouteux sur la photo ci dessus). Cependant la croissance marque un peu le pas du fait de la météo dégradée sur ces 3 derniers jours.
Les saints de glace sont passés et le risque de gel avec donc... jusqu'ici tout va bien!
Mais, comme dit le vigneron avisé, "ne jamais vendre le vin avant d'avoir rentré les raisins en cave"... A suivre donc!

Domaine Jaeger Defaix
20 rue des Buis, 71150 Rully
Tél. 03 86 42 40 75 - Fax : 03 86 42 40 28